Wird diese Nachricht nicht richtig dargestellt, klicken Sie bitte hier.


  1. Présidence de la CSIAS : nomination de Christoph Eymann et Elisabeth Baume-Schneider
  2. Assemblée générale de la CSIAS: Forfait pour l’entretien
  3. Soutenir la Charte Aide Sociale Suisse
  4. Brochure « L’ aide sociale en bref »
  5. Film «Etre malade rend pauvre – être pauvre rend malade» disponible en ligne
  6. Promotion des compétences de base : effet limité de la LFCo
  7. Agenda Intégration Suisse : lancement le 1er mai
  8. (K)ein Daheim? – Etude sur les personnes sans-abri à Bâle-Ville
  9. Une répartition inégale des revenus

Présidence de la CSIAS : nomination de Christoph Eymann et Elisabeth Baume-Schneider

Le comité de la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) a nommé une nouvelle présidence à l’intention de l'Assemblée générale du 23 mai 2019. Christoph Eymann, conseiller national PLD, est proposé comme président. Elisabeth Baume-Schneider, directrice de la Haute École de travail social et de la santé ‒ EESP Lausanne, est recommandée comme vice-présidente. vec la nomination de Christoph Eymann et Elisabeth Baume-Schneider, la CSIAS mise sur une équipe forte qui réunit des compétences professionnelles et politiques requises, ainsi qu'un vaste réseau. Aucune autre candidature n'a été soumise dans le cadre du délai d'inscription.

Communiqué de presse

Assemblée générale de la CSIAS: Forfait pour l’entretien

La CSIAS a fait réexaminer scientifiquement le calcul du forfait pour l’entretien. Les résultats de l’étude réalisée par le bureau BASS seront discutés lors de l’Assemblée générale de 2019 dans le contexte des évolutions actuelles. Avant la partie thématique, l’Assemblée prendra congé des Co-président/e Therese Frösch et Felix Wolffers et élira une nouvelle présidence de la CSIAS. L’AG aura lieu le 23 mai 2019 à Baar (ZG).

Programme et inscription
Flyer


Soutenir la Charte Aide Sociale Suisse

Fin mars 2019, les cantons, villes et organisations de la société civile ont lancé la Charte Aide Sociale Suisse. Avec cette Charte, ils s’engagent ensemble en faveur d’une aide sociale solide et équitable. Ils reconnaissent l’aide sociale comme un élément clé de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion et comme un facteur indispensable à la stabilité sociale. Dans l’intervalle, de nombreuses organisations et des particuliers ont signé la Charte. Toutes les parties intéressées, qu'il s'agisse d'une ville, d'une commune, d'une unité cantonale, d'une organisation privée ou de particuliers, sont invitées à suivre cet exemple. Merci de bien vouloir diffuser cet appel à signature.


Brochure « L’ aide sociale en bref »

Le marché du travail et la société évoluent rapide-ment – et certaines personnes ont de la peine à suivre. Par conséquent, l’aide sociale est une réalité quotidienne pour plus de 3 % de la population suisse. L’aide sociale suscite de nombreuses questions. Il n’existe cependant guère de livres et de brochures qui expliquent l’aide sociale en toute sim - plicité et qui présentent le fonctionnement de cet important système de sécurité sociale en Suisse.

Film «Etre malade rend pauvre – être pauvre rend malade» disponible en ligne

Les personnes socialement défavorisées ont de moins bonnes chances de mener une vie saine. En Suisse, la santé et la pauvreté sont également étroitement liées. Avec beaucoup de sensibilité, le cinéaste documentaire Giorgio Andreoli a dressé le portrait de cinq personnes vivant de l’aide sociale en Suisse. Le film réalisé par la CSIAS peut dès à présent être visionné gratuitement en ligne.

film

Promotion des compétences de base : effet limité de la LFCo

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur la formation continue (LFCo) début 2017, les cantons ont pour mission de promouvoir les compétences de base des adultes avec le soutien de la Confédération. Le rapport de monitorage de la communauté d'intérêts pour les compétences de base (CI) conclut que l'impulsion espérée de la loi sur la formation continue a été relativement faible à ce jour. La participation aux offres dans le domaine des compétences de base se situerait bien en deçà d'un pour cent des personnes concernées. Par ailleurs, les différences existantes entre les cantons en termes de structures de promotion se seraient encore accentuées par rapport à 2016.

Agenda Intégration Suisse : lancement le 1er mai

Les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire doivent pouvoir s’intégrer plus rapidement dans le monde du travail. A cette fin, la Confédération et les cantons se sont entendus au printemps 2018 sur un agenda commun en matière d’intégration. Dans ce contexte, le forfait d’intégration versé aux cantons passera notamment de 6’000 à 18’000 francs. Les cantons auront la possibilité d’utiliser le forfait d’intégration pour l’encouragement précoce de l’apprentissage de la langue chez les requérants d’asile. Lors de sa séance du 10 avril 2019, le Conseil fédéral a approuvé l’entrée en vigueur au 1er mai 2019.


(K)ein Daheim? – Etude sur les personnes sans-abri à Bâle-Ville

Combien de personnes sont sans-abri ou dépourvues de logement en Suisse ? Et pourquoi ? Une étude réalisée par la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse FHNW sur mandat de la Fondation Christoph Merian fournit pour la première fois des informations sur l'ampleur réelle et le contexte des sans-abris et sans-logis à Bâle-Ville. L'étude montre que dans le canton de Bâle-Ville, une centaine de personnes sont sans-abri et environ 200 personnes sont considérées comme sans-logis. La publication « (K)ein Daheim ? » (soit en français (Auc)un domicile ?) est un guide pour toutes les personnes et institutions intéressées.

Etude (uniquement en allemand)

Une répartition inégale des revenus

Le magazine numérique « Republik » publie une série d'articles sur les inégalités économiques en Suisse. Il examine si le fossé entre les riches et les pauvres ne cesse en effet de se creuser. La première partie montre à quel point les réponses à cette question divergent selon l'approche méthodologique. L'auteure conclut que l'inégalité des revenus en Suisse n'a pas massivement augmenté depuis le début du millénaire. Toutefois, le panel suisse des ménages utilisé n’illustre pas suffisamment ni l'augmentation des revenus les plus élevés ni la situation des couches les plus pauvres de la population.

Article (en allemand)


Wenn Sie diese E-Mail (an: regine.gerber@skos.ch) nicht mehr empfangen möchten, können Sie diese hier  abbestellen.

 

CSIAS
Monbijoustrasse 22
3000 Bern 14
Schweiz

admin@skos.ch